Ce n’est pas une légende urbaine. Le turnover (ou rotation de main d’œuvre en VF) dans l’hôtellerie-restauration, c’est la 8è plaie d’Egypte. Pourquoi est-il aussi élevé dans les HCR ? Comment peut-on l’évaluer ? Quels sont les inconvénients d’un turnover élevé ? Peut-on y voir un avantage ?

L’hôtellerie-restauration en chiffres

Le taux de croissance dans l’hôtellerie-restauration est le plus élevé, tous secteurs d’activités confondus. En France, ce secteur embauche un peu moins d’un million d’actifs. C’est le 6è employeur du pays ! Pourtant, le turnover y est très élevé.

Comment calcule-t-on le turnover ? A quoi cela sert-il ?

Pour connaître le taux de turn-over, il vous faut additionner le nombre de départs et le nombre d’arrivées sur une période donnée (2018 par exemple), diviser le résultat par deux, puis diviser ce dernier résultat par le nombre total d’employés (au 1er janvier de l’année 2018). Pour obtenir le taux de pourcentage correspondant, il ne vous reste plus qu’à multiplier ce nouveau résultat par 100.

Bien sûr, le pourcentage peut varier de 0% (ce qui signifie que personne n’est parti ou arrivé) à 100% (et là ça veut dire que l’établissement a renouvelé tout son personnel… ouh la la, c’est pas bon du tout).

Bref, vous l’aurez compris, calculer votre turnover vous permet de mesurer les mouvements d’entrée et de sortie, et d’avoir une idée de la santé de votre établissement.

Et maintenant, à votre calculatrice !

….Résultat :

  • Votre turnover est égal à 0 :

Un peu plan-plan comme résultat non ? Il est temps de vous réveiller… Recruter de nouvelles personnes, c’est aussi découvrir de nouvelles compétences. Ouvrez-vous !

  • Votre turnover est inférieur à 15 :

Vos salariés se sentent bien chez vous, bravo ! Quel est votre secret ? Une soirée Secret Santa avec de super cadeaux à Noël ?

  • Votre turnover est supérieur à 15 :

Mmm… C’est pas terrible. Un problème d’organisation peut-être ? Un peu de stress chez vos employés ? Il est temps de vous remettre en question.

Comment peut-on expliquer un turnover élevé dans l’hôtellerie ou la restauration ?

On ne vous apprend rien, les conditions de travail dans les HCR et la restauration rapide sont souvent ingrates : coupures imposées, travail le dimanche et les jours fériés, horaires lourds ou tardifs qui impliquent un mode de vie décalé et/ou une vie familiale en pointillés, pénibilité du travail, stress à l’heure du coup de feu. Bref, on n’est pas toujours à la fête.

Ajoutez à cela une rémunération peu attractive, voire, dans certaines régions, une saisonnalité de l’emploi…. On comprend vite pourquoi il y a plus d’offres que de demandes.

Qui plus est, les mentalités ont évolué, et les employés ne sont plus attachés à une « maison » en particulier. Les « millenials », par exemple, préfèrent multiplier les expériences. Bref, les employés sont rapidement tentés d’aller voir ailleurs si vous y êtes…

Comment réduire ce turnover, ou comme on dit désormais, comment maîtriser ses risques RH ?

Pour faire simple, il faut améliorer votre culture d’entreprise et fidéliser vos salariés. Et pour cela, il n’y a pas 36 solutions.

  • Commencez par proposer une rémunération plus attractive. Si vous êtes content du travail fourni, faites-le savoir en augmentant spontanément un salarié. Ou donnez-lui une prime. Et évitez, bien sûr, les écarts de salaire entre les hommes et les femmes.
  • Donnez deux jours de congé consécutifs.
  • N’hésitez pas à proposer des avantages sociaux, et notamment une bonne mutuelle. C’est une vraie valeur ajoutée.
  • Veillez au bien-être de vos salariés. Intéressez-vous à eux, n’hésitez pas à les questionner gentiment.
  • Proposez des formations. Montrez à vos salariés que s’ils progressent, ils seront promus. Indiquez-leur une échéance si c’est possible, ils pourront se projeter.
  • Recrutez avec plus d’efficacité. Si vous engagez quelqu’un de réellement motivé, qui est parfaitement adapté au poste, et que vous avez pris le temps de former, il y aura moins de risques qu’il vous quitte.
  • Félicitez vos troupes. Un bon manager sait relever les points faibles… mais aussi les points forts. Sachez montrer votre reconnaissance.
  • Proposez-leur des outils technologiques, comme Snapshift. S’ils sont technophiles, ils devraient apprécier de voir leur planning sur leur téléphone et d’utiliser l’outil de messagerie.

→ Vous n’arrivez plus à jongler entre les contrats, les plannings et les retards du personnel dans votre restaurant ? La paie à la fin du mois vous prend un temps fou ? Les lenteurs d’Excel vous excèdent ? Découvrez Snapshift, l’application en ligne pensée pour les acteurs de l’Hôtellerie-Restauration et qui vous permet de faciliter au quotidien votre gestion RH. Déjà plus de 1550 restaurateurs sont conquis. Essayez Snapshift gratuitement et sans engagement pendant 14 jours.

Un turnover élevé, qu’est-ce que ça vous apporte ?

Pas grand-chose….

Ca vous fait plutôt perdre du temps :

Pour remplacer un salarié démissionnaire, il vous faut lancer un processus de recrutement. Qui dit recrutement dit diffusion d’une annonce, tri des candidatures, entretien, démarches administratives, intégration, formation. Bref, ça prend un temps fou. Et le temps, c’est de l’argent.
Sans compter que la montée en compétences d’un salarié prend elle aussi du temps. Et que s’il vous manque un collaborateur, c’est tout une équipe qui est désorganisée.

Et ça nuit à votre image !

Qui a envie de travailler dans un établissement où les gens ne restent pas ? Ce n’est pas du tout motivant.

Nathalie BALLAND

D’autres articles que vous pourriez aimer

amenagement-temps-travail

Quelles solutions en 2019 pour simplifier la gestion de son personnel ?

En lire plus

amenagement-temps-travail

LE ratio qu’il faut absolument suivre au quotidien en restauration

En lire plus

amenagement-temps-travail

Quel est le délai légal pour afficher le planning de travail de ses salariés ?

En lire plus