Qu’est-ce qu’une pause ?

Une pause est un arrêt de travail de courte durée, sur le lieu de travail, ou à proximité.Dès lors que l’un de vos salariés travaille au moins 6 heures dans la journée, il a le droit de prendre une pause de 20 minutes consécutives au terme de ces 6 heures de dur labeur, ou avant que cette période de 6 heures ne se soit écoulée (article L3121-16 du code du travail).

Attention, si votre salarié est mineur, c’est un peu différent. Il faut impérativement qu’il s’arrête de travailler au moins 30 minutes au terme de 4 heures 30 de travail.

Pendant ce temps de pause, votre salarié n’est pas rémunéré, et doit pouvoir vaquer librement à ses occupations. Ce n’est pas du temps de travail effectif. L’article 55 de la loi  Travail du 8 août 2016 demande un « droit à la déconnexion » pour le salarié, dans le but notamment d’assurer le « respect des temps de repos et de congé ainsi que de la vie personnelle et familiale ». Ainsi, il n’est pas question de lui demander de répondre au téléphone, par exemple.

Sachez que si cette pause de 20 minutes est imposée par le code du travail, c’est aussi pour préserver la santé des salariés, voire leur sécurité. On sait tous que c’est parfois compliqué de l’accorder… mais ça vaut la peine de s’organiser, sinon vous risquez gros auprès des prud’hommes si l’un de vos salariés finit par s’agacer.

Quid de la pause cigarette ?

Pour s’en griller une, un salarié doit normalement attendre de prendre sa pause de 20 minutes. En dehors de ce moment, vous pouvez toujours tolérer une pause clope de courte durée si votre activité le permet, en veillant à ce que personne n’en abuse, bien sûr.

Et si vous avez un night auditor ou un réceptionniste de nuit dans votre effectif, comment ça se passe ?

Si vous gérez un petit établissement, la présence d’un collaborateur assurant une permanence entre 21 heures et 7 heures du matin, par exemple, peut poser problème s’il n’a pas de collègue pour le remplacer lorsqu’il prend une pause. Le mieux est donc qu’il fixe lui-même l’heure où il va faire un break, et opter pour un moment où il est certain, ou presque, de ne pas être dérangé.

Au milieu de la nuit, par exemple. Mais attention, s’il a commencé à 21h, cette pause doit avoir lieu au plus tard à 3h du matin pour respecter le laps de temps de 6 heures. Pour couper court à tout problème ou litige, vous pouvez aussi décider de lui payer ce temps de pause de 20 min, pour compenser le fait qu’il soit seul et puisse, éventuellement, être amené à reprendre son poste avant que les 20 minutes ne se soient écoulées.

Quelle différence entre un temps de pause et une pause repas ?

Ce sont deux choses différentes, étant donné que des conditions s’appliquent pour l’octroi d’une pause repas. Cela dit, celle-ci n’est pas rémunérée non plus, et peut très bien se confondre avec le temps de pause s’il coïncide avec une heure de repas.

Nathalie BALLAND

D’autres articles que vous pourriez aimer

amenagement-temps-travail

Quelles solutions en 2019 pour simplifier la gestion de son personnel ?

En lire plus

amenagement-temps-travail

LE ratio qu’il faut absolument suivre au quotidien en restauration

En lire plus

amenagement-temps-travail

Quel est le délai légal pour afficher le planning de travail de ses salariés ?

En lire plus