<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=1257100&amp;fmt=gif">
Découvrir

À la une

Les ratios indispensables à suivre en restauration pour gérer comme un chef
Ratios restauration : lesquels faut-ils suivre ?

9 min de lecture

Découvrir

Coronavirus : 5 conseils pour garder le lien avec ses collaborateurs

Chacun réagit à sa manière, mais l’idée, c’est d’avoir un discours qui unit et positive

Nathalie BALLAND Nathalie BALLAND
Posté le 1 avril 2020 - 3 min de lecture

L’épidémie de coronavirus engendre une situation inédite et exceptionnelle, qui impacte toutes les facettes de notre vie. Si, du côté personnel, le confinement seul ou avec des proches, et la distanciation sociale peuvent mettre à mal l’équilibre émotionnel de tout à chacun, l’éloignement professionnel et le chômage partiel peuvent avoir, eux aussi, des effets dévastateurs.

Aussi, comment rassurer son équipe, quand on est chef d’entreprise et que chaque membre est dispersé ? Comment garder le lien, aussi ? Voici quelques idées.

1/ Informez vos salariés de ce qui se passe, en insistant sur le côté exceptionnel de ce que nous vivons tous.

Sans les mettre dans le secret des dieux, rien n’est plus anxiogène que de ne pas savoir. En temps normal, lors des briefs, vous évoquez les clients, les plannings, les approvisionnements, les menus… Comme ce n’est plus possible en ce moment, exposez sereinement la situation de l’entreprise, les conséquences économiques, sans oublier comment vous, vous voyez les choses, mais…

2/ … Evitez à tout prix les non-dits et surtout rassurez-les, car on a tous besoin de réconfort dans un premier temps.

Si des mesures économiques sont prises, la mise en activité partielle est souvent méconnue. Expliquez clairement la procédure, précisez les modalités de paiement et soyez transparent sur l’éventuel manque à gagner : un salarié au smic gagne le smic net en chômage partiel, un salarié payé plus que le smic gagne 84% nets de son salaire dans la même situation.

3/ Mais n’oubliez pas d’avoir toujours un discours positif, tourné vers l’avenir.

Profitez peut-être aussi de ce moment pour exprimer votre reconnaissance pour tout le travail accompli, et parler de ce qu’il sera possible de faire, quand tout ça sera derrière nous. Soignez votre leadership. Offrez des perspectives d’avenir en leur demandant, par exemple, s’ils souhaitent voir certaines choses se mettre en place plus tard. Ouvrez une boîte à idées virtuelle !

4/ Et surtout, restez toujours en contact avec vos salariés.

Aujourd’hui, ce ne sont pas les outils digitaux qui manquent pour!

Mettez en place une visio-conférence hebdomadaire, par exemple, afin de recréer une équipe virtuelle. C’est l’occasion pour chacun d’exprimer son ressenti, de donner et de prendre des nouvelles – car la vie continue malgré tout  - et de se sentir moins seul.

Les apéros virtuels se multiplient, alors optez pour les pauses café virtuelles ! Bref, maintenez le lien d’appartenance à votre établissement, mais aussi un rythme de rendez-vous.

Vous pouvez aussi utiliser la messagerie de Snapshift pour échanger avec vos collaborateurs, et les encourager à communiquer entre eux. Un bon moyen pour ne pas perdre le réflexe d’utiliser l’application quand ils retourneront au travail. 

5/ Et si vous passiez un coup de fil, comme au bon vieux temps ?

Appelez régulièrement chacun de vos collaborateurs, pour avoir une conversation plus personnelle et aborder des sujets que vous ne pouvez pas évoquer « en public ». Certains auront peut-être besoin de plus se confier que d’autres, car plus anxieux ou plus isolés, alors soyez à l’écoute et montrez votre soutien.

Vous vous dites, en ces temps compliqués, à quoi ça sert, de suivre tous ces conseils ?

C’est l’occasion de fidéliser vos collaborateurs !

Si vous gardez le lien pendant le confinement, que ce soit en équipe ou de manière individuelle, vos salariés vous en seront reconnaissants. C’est une période anxiogène pour tous, et toute marque de bienveillance est la bienvenue, en particulier si elle émane de son patron ! Par ailleurs, en vous manifestant régulièrement auprès de vos salariés, vous confirmez votre talent de leader dans les situations de crise, vous gagnez en crédibilité.

Et donc, vous les motivez, évidemment

Ce lien maintenu engendre un sentiment d’implication, vis à vis de vous, mais aussi au sein de l’équipe. Le fait d’avoir vécu une expérience tous ensemble, aussi traumatisante soit-elle, les motivera encore plus lorsque tout sera revenu dans l’ordre. La cohésion sera à son maximum !

Ce ne sont que des exemples de bonnes pratiques à mettre en place. Vous aurez peut-être d’autres idées, en fonction de votre secteur d’activité et des moyens à votre disposition. Mais l’idée générale, c’est qu’aucun salarié ne se sente délaissé, et qu’il faut laisser la part belle à une perspective d’avenir.

Partager l'article