Skip to content
Découvrir
Le Blog de Snapshift - Gestion RH & Administrative les rh facilesS'inscrire à la newsletter
Découvrir
    distributionAdministratif

    Jours de repos et heures supplémentaires : Quels sont les best practices dans la grande distribution ?

    Comment faire pour gérer au maximum les jours de repos et les heures supplémentaires des employés dans la grande distribution ? Les bonnes pratiques à faire et à ne pas faire dans ce secteur

    La gestion des heures supplémentaires et des jours de repos sont clés non seulement pour assurer le bon fonctionnement des magasins mais aussi dans l’objectif d’améliorer le bien-être des équipes et les fidéliser. Encadrement des heures supplémentaires, repos compensateurs, plus de week-ends en famille pour les équipes… la gestion des ressources humaines évoluent dans la grande distribution. Nous faisons le point dans cet article avec l’intervention d’Ingrid Février, responsable RH de plusieurs magasins Carrefour près de Lyon.

    Heures supplémentaires et jours de repos : que dit la convention collective ?

    • Durée du travail : que dit la loi ?

    « Dans la grande distribution, la durée du travail est fixée à 35 heures par semaine. La durée maximale hebdomadaire est quant à elle de 42 heures en moyenne sur une période de 12 semaines consécutives.

    La durée du travail est de 10 heures au maximum par jour.

    La durée quotidienne de travail peut être exceptionnellement de 12 heures en cas de réalisation des inventaires comptables notamment.

    Une pause doit être accordée pour tout travail consécutif d’au moins 4 heures. »

    • Jours de repos : comment sont-ils organisés ?

    « Chaque salarié bénéficie, en plus du jour de repos hebdomadaire, le dimanche ou un autre jour de la semaine en cas de dérogation, d’une journée ou de deux demi-journées supplémentaires par roulement.

    Les entreprises s'efforceront d'organiser le roulement de telle sorte que les salariés qui le souhaitent puissent bénéficier, une semaine sur quatre, de 48 heures de repos consécutives. En tout état de cause ils doivent bénéficier d'un repos de 48 heures consécutives comprenant le dimanche au moins toutes les douze semaines.

    Les salariés travaillant le dimanche bénéficient chaque semaine de une journée entière et de une demi-journée de repos en principe consécutives. Est notamment considéré comme consécutif le repos du dimanche après-midi et du lundi qui suit.

    Ils doivent bénéficier d'un repos de 48 heures consécutives comprenant le dimanche au moins toutes les huit semaines. »

    • Les heures supplémentaires : quelle est la règle ?

    Le contingent annuel d’heures supplémentaires est fixé à 180 heures par an et par salarié.

    Les heures supplémentaires sont majorées et payées selon les dispositions légales en vigueur.

    Les heures supplémentaires et leurs majorations peuvent êtres remplacées par un repos compensateur de remplacement, cependant les heures supplémentaires effectuées au-delà de 90 heures ne peuvent être remplacées par un repos compensateur sans l’accord du salarié.

    Comment cela se passe en magasin ? Retour d’expérience chez Carrefour !

    Ingrid Février, responsable RH de plusieurs enseignes Carrefour franchisées, nous ouvre les portes des magasins pour lesquels elle travaille et nous fait part de son expérience :

    • Quels sont les volumes horaires proposés ?

    « Chez Carrefour, nous proposons plusieurs types de contrats avec des volumes horaires différents : 36h75, 39h00 et 42h00 par semaine. Les contrats de 42h00 concernant principalement deux types de poste dans notre enseigne : les managers et les bouchers. Les heures supplémentaires sont majorées à 25% entre 35 et 42 heures. Pour les contrats à 36h75, les heures supplémentaires sont majorées à 25%. »

    • Comment les heures supplémentaires sont-elles gérées ?

    « Chez nous, la gestion des heures supplémentaires est la suivante : la règle est de ne pas dépasser les heures indiquées dans le contrat. Cependant, si le collaborateur estime qu’il a besoin de plus d’heures pour effectuer son travail, il doit demander l’autorisation au directeur. Celui-ci peut la donner mais cette demande doit rester exceptionnelle et ces heures ne sont pas rémunérées. Ce système est amené à évoluer. Depuis récemment, nous essayons de mettre en place des repos compensateurs. Depuis le mois de juin, nous proposons de mettre un avenant au contrat avec des RTT pour remplacer les heures majorées. »

    • Quid des temps de repos ?

    « Le temps de repos est d’un jour et demi consécutif. Nous proposions auparavant un week-end toutes les trois semaines mais depuis cet été, nous sommes passés à un week-end toutes les deux semaines. Nous souhaitons à travers ce changement faire le maximum pour soulager les équipes en termes d’horaires et les fidéliser. Il s’agit d’un avantage très attractif sur notre secteur ! Afin de rendre cette rotation possible, nous embauchons des étudiants pour compléter nos équipes du week-end. Nous en comptons une dizaine parmi nos collaborateurs travaillant uniquement en fin de semaine. Ce travail est intéressant financièrement pour eux car leurs heures supplémentaires sont majorées à hauteur de 30%. »

    « Les étudiants sont vraiment un atout dans ce dispositif. Ils nous permettent d’organiser des plannings respectant mieux l’équilibre de vie de nos équipes. En effet, selon la convention collective, si un salarié travaille le dimanche, celui-ci doit bénéficier d’un jour de repos le jour suivant. Si le travail du dimanche était uniquement effectué par les salariés, notre planning serait totalement décousu et nous ne pourrions pas proposer un week-end toutes les deux semaines à nos collaborateurs. »

    • Comment gérez-vous les plannings et les horaires de vos équipes ?

    « Nous utilisons au sein de notre holding Snapshift pour la partie restauration. En ce qui concerne les enseignes Carrefour, nous utilisons toujours un fichier Excel. Je peux comparer au quotidien la différence entre un outil digital et Excel. La gestion sur Excel comprend de nombreuses lacunes notamment la perte de temps et le risque d’erreurs élevé.

    Par exemple, si le manager ne prend pas le temps de pointer toutes les heures de ses équipes sur le tableau d’affichage, nous sommes obligés de revoir l’ensemble des plannings pour faire les bulletins de salaire. Parfois, nous devons revenir jusqu’à trois semaines en arrière pour avoir le compte des heures travaillées.

    Avec Snapshift, nous pouvons organiser et suivre avec précision le planning de nos salariés. Je peux avoir accès au relevé des heures de manière automatique. Toutes les données pour réaliser les feuilles de paie sont exportées depuis le logiciel.

    Nous sommes en train de tester l’application sur l’une de nos enseignes Carrefour Contact et nous espérons pouvoir déployer l’application rapidement sur l’ensemble de nos magasins. »

    Distribution-Administratif

    Posté le 01 oct. 2020 - 6 min de lecture

    Partager l'article

    Plus d'articles

    Pour améliorer la productivité il est nécessaire de digitaliser le secteur des ressources humaines, comment faire pour optimiser ce secteur au mieux ?

    5 min de lecture

    Comment mieux gérer le personnel en grandes surfaces ? Un véritable challenge à prendre en compte pour un bon fonctionnement de l'entreprise

    4 min de lecture

     La fidélisation des équipes est un point crucial de la gestion RH en grandes surfaces. Face à un taux de turnover important, certaines pratiques permettent de rectifier le tir.

    3 min de lecture

    Rechercher par thèmes

    les rh facilesLe Blog de Snapshift - Gestion RH & Administrative
    BoulangerieRestauration RapideInterviewsHôtel, Café, RestaurantDistribution

    Suivez-nous

    logo-facebooklogo-instagramlogo-twiiterlogo-linkedinlogo-youtube